Raconter la vie de Bernard Goldstein (année scolaire 2017-2018)

1) Raconter la vie du jeune Bernard Goldstein.

a) Mener une enquête historique.
Bernard Goldstein
Photographie non datée.
Mémorial de la Shoah / coll. Serge Klarsfeld

Notre premier projet, mené au cours de l’année scolaire 2017-2018 avec les élèves de 3e4, s’articulait autour de l’histoire et du destin de Bernard Goldstein, un jeune garçon né à Paris en 1931 et dont les parents, Wolf et Sonia, étaient originaires de Pologne. Bernard avait une grande soeur, Marie (née en 1929) et un petit frère, Daniel (né en 1938). 

Le 1er juillet 1944, Wolf, Sonia et Daniel ont été arrêtés par la Gestapo chez eux à Paris. Bernard se trouvait alors dans l’un des centres de l’Union Générale des Israélites de France (UGIF) situé avenue Secrétan. A la demande de l’officier SS Aloïs Brunner, les centres parisiens de l’UGIF sont raflés entre le 22 et le 24 juillet 1944 : Bernard est alors arrêté, conduit au camp de transit de Drancy puis déporté vers Auschwitz-Birkenau par le convoi n°77, le 31 juillet.

Seule sa soeur Marie est parvenue à échapper aux arrestations en se cachant. Son père, Wolf, est quant à lui revenu vivant d’Auschwitz.  

Pour accompagner les élèves dans l’enquête historique leur permettant de retracer la vie de Bernard Goldstein, nous avons réalisé des fiches-méthodes mêlant des sources liées à l’histoire de la Shoah en général et des sources relatives plus spécifiquement à la famille Goldstein.

De cette manière, nous avons réalisé quatre dossiers répondant aux quatre thèmes de travail que nous avions préalablement établis : la vie avant la Shoah ; la législation antisémite du régime de Vichy ; les arrestations et l’enfermement au camp de Drancy ; la déportation vers le centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau.

Exemple de fiche d’activité proposée aux élèves
Exemple de fiche d’activité proposée aux élèves
b) Rencontrer un témoin.

C’est dans le cadre de notre visite au Mémorial de la Shoah à Paris en décembre 2017 que nos élèves ont rencontré Daniel Urbejtel, survivant d’Auschwitz et déporté par le convoi n°77 à l’âge de 13 ans.
Cette exceptionnelle rencontre a été l’un des moments les plus forts de ce projet. Les élèves, bienveillants et suspendus aux paroles prononcées par Daniel, ont beaucoup appris de cette rencontre.
Le parcours et l’histoire de Daniel étaient particulièrement intéressants puisqu’il avait, lui aussi, été placé dans les centres parisiens de l’UGIF et notamment celui de l’avenue Sécrétan. 

La rencontre avec Daniel Urbejtel au Mémorial de la Shoah à Paris, décembre 2017

Cette rencontre a donné lieu à de multiples formes d’expression de la part des élèves. En voici quelques exemples :

Dessins de Daniel Urbejtel réalisés par Emilie et Nathan.
c) Ecrire la biographie.

Une fois l’enquête historique terminée, le processus de rédaction biographique a été enclenché. Les élèves ont alors mis en relation les éléments du contexte historique général avec les éléments liés au parcours de Bernard Goldstein.

Brouillon préparatoire
Dessins préparatoires
Brouillon préparatoire

De plus, les élèves ont réalisé un travail d’illustration de la biographie. Ils ont ainsi choisi des moments particuliers de la vie de Bernard Goldstein qu’ils se sont employés à dessiner en faisant appel à leur imagination.
En effet, en faisant partager aux élèves tant le goût des archives qu’évoque si bien Arlette Farge, que l’exigence d’une rédaction biographique, nous nous sommes aussi attachés à leur faire prendre conscience que notre travail pourrait n’aboutir qu’à une vérité provisoire, partielle et non-absolue.

Exemples d’illustrations réalisées par Emilie et qui ont été intégrées à la biographie.

Par ailleurs, pour faire partager leur travail, les élèves ont imaginé et produit deux journaux du projet :

d) Publier la biographie.

De plus, nous avons souhaité familiariser les élèves avec « l’objet livre » en faisant imprimer, à la fin du projet, la biographie sous la forme d’un livre que chacun d’entre-eux a donc contribué à écrire.
La biographie a également été publiée sur le site du projet Convoi 77.

Retrouvez ci-dessous la biographie de Bernard Goldstein rédigée par les élèves de 3e4 :

e) Découvrir l’histoire de la Maison d’Izieu.

Enfin, les élèves ont participé à un séjour d’études de deux jours à la Maison d’Izieu et ont participé à un atelier durant lequel ils ont travaillé sur des documents d’archives qui leur ont permis de retracer les parcours d’enfants passés par la Maison d’Izieu.

La Maison d’Izieu.
Les élèves de 3e4 devant la Maison d’Izieu, février 2018.

2) S’engager dans la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations.

Face à l’expression de formes multiples d’intolérance et de résurgence de nombreuses formes de racisme, nous avons proposé aux élèves de s’engager dans la lutte contre toutes les discriminations à l’occasion de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme (21 mars 2018).

Ainsi, les élèves ont produit un clip-vidéo intitulé « Tous unis contre la haine » qui a été diffusé au sein de notre établissement et qui n’a pas manqué de susciter d’intéressantes discussions avec les élèves de tous les niveaux.

Capture d’écran du clip-vidéo réalisé par les élèves.

3) S’exprimer à travers une démarche artistique.

Les élèves ont aussi réalisé des productions artistiques qui ont été rassemblées au sein d’une exposition. L’objectif était d’expliquer à l’ensemble de la communauté scolaire et au grand public le sens du travail réalisé et l’intérêt de la démarche.
Dans ce cadre, ils ont travaillé sur l’expression de leurs sentiments, en lien avec la nécessaire lutte contre toutes les discriminations.
Cette exposition a été présentée au grand public à la médiathèque Simone de Beauvoir à Athis-Mons, du 18 mai au 8 juin 2018.

Exemples de productions artistiques réalisées par les élèves

Par ailleurs, des séances d’éducation par les pairs ont été organisées. Ainsi, nos élèves ont eu l’occasion de s’initier à la médiation culturelle en faisant visiter l’exposition et en expliquant leur travail à d’autres élèves de l’établissement.

Enfin, l’ensemble de ce travail a fait l’objet d’une restitution, à Sciences Po Paris le 12 mai 2018, devant des enseignants, des élèves et des étudiants participant au projet européen Convoi 77.

A Sciences Po Paris, le 12 mai 2018.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :